Eau calcaire, Calcite et Aragonite

Introduction

“C’est seulement lorsque l’eau traverse une roche dite calcaire qu’elle se charge en carbonate de calcium (CaCO₃) et en carbonate de magnésium (MgCO₃), les principaux composants du calcaire. C’est un cycle naturel, et ces oligo-éléments sont indispensables à notre organisme.
Alors pourquoi une eau calcaire nous pose-t-elle problème ?
Parce que le carbonate de calcium s’organise selon 2 états différents. À l’état de calcite, il est entartrant. Autrement dit, il va avoir tendance à coller à tout ce qu’il touche, et s’incruster dans nos canalisations entraînant des sur consommations d’eau et d’énergie.
Cependant, organisé à l’état d’aragonite, il est non incrustant. Il va au contraire dissiper le calcite et nettoyer nos tuyauteries. L’état du calcium dépend de facteurs tels que la température, la pression, la vitesse d’écoulement et le ph.”

De l’état de Calcite à l’état d’Aragonite

“Dans la nature, tout est mouvement d’énergie spiralé. Les travaux du naturaliste Viktor Schauberger ont démontré que lorsque l’eau traverse une spirale ou un vortex, elle est restructurée, oxygénée. Cela rééquilibre son ph, freine le développement pathogène, diminue sa dureté, sa turbidité et sa température.

C’est ainsi que dans l’autonomie en eau et quelle que soit la source, il faut toujours placer un vortex sur le système de filtration naturelle. Ce vortex change l’état du calcium, mais, vous l’aurez compris, apporte aussi de nombreux autres bénéfices, même si votre eau n’est pas calcaire.
Une transformation naturelle s’opère sans résine ni sel, sans surconsommation d’eau, ni d’électricité et sans entretien. Sur les eaux du réseau, nous conseillons la pose de l’anticalcaire AquaSwiss System après le réducteur de pression. Cela facilite et prolonge le travail du vortex.”

Résultats

“L’aragonite commence son travail. Non seulement le calcaire ne colle plus aux canalisations et robinetterie, mais l’aragonite va aussi nettoyer en quelques semaines tout ce qui était entartré. La consommation de savon diminue. L’eau est plus douce ainsi que les cheveux et la peau.
À noter que l’information « aragonite » ne se maintiendra que si les facteurs sont acceptables pour cet état. Pour cela, le volume et la qualité du vortex joue, bien sûr, mais aussi la configuration de votre circuit d’eau, longueur et coudes. Ajouter d’autres vortex sur le parcours ou aux sorties peut s’avérer utile pour prolonger le processus. Et puis l’eau n’est pas qu’un composé chimique. Elle possède une mémoire.
Masaru Emoto, éminent scientifique, avait démontré que l’eau conserve son information jusqu’à 70 degrés. Au-delà de cette limite, l’information « aragonite » sera effacé et le calcium redeviendra calcite.
De ce fait, passer le thermostat de son cumulus à 60 degrés maximum, pour éviter que lui et les canalisations reste entartrés, semble être un geste indispensable avec un vortex. Même chose pour l’eau de la tisane, celle du lave-linge ou du lave-vaisselle. Éviter de dépasser les 70 degrés.”

Aujourd’hui, nous sommes capables de démontrés l’efficacité de notre technologie grâce à des photos spectrales de l’eau par un laboratoire indépendant. Nous effectuons un prélèvement d’eau en amont et en aval du système, le résultat est que nous avons une action immédiate sur la dissolution du calcaire, de calcite à aragonite.

Toitot, E., “Eau calcaire, entre calcite et aragonite”, dans écohabitat, Nr. 80, novembre – décembre 2020, p. 10.