Hôpital de Genève

Etude de cas sur circuit ouvert sanitaire.

Problématique

Hôpital composé de nombreuses sous stations permettant de fournir l’eau chaude sanitaire dans différents bâtiments, par l’intermédiaire d’échangeur à plaques et de bouilleurs. La présence importante du calcaire provoque un entartrage conséquent des systèmes d’échanges. Ayant pour incidence une perte de rendement à la fois sur les besoins en eau chaude sanitaire et les échanges thermiques, ainsi qu’une détérioration accélérée des installations.

Intervention fréquente pour le nettoyage de l’ensemble des appareils sanitaires.

Solution

Mise en place de plusieurs systèmes Antitartre ATR. Son effet Vortex et ses éléments énergisants vont dynamiser l’eau, lui permettant de retrouver ses propriétés et sa structure comme à son état naturel. Mais surtout de modifier l’état structurel du calcaire, passant de la Calcite (cristalline et incrustante), à l’Aragonite (poudre inerte), dont celle-ci devient abrasive et détartrante grâce au flux de l’effet Vortex. De plus, un filmogène naturel (la Patina), va se déposer et permettre ainsi de protéger l’installation.

 

Résultat

Après plusieurs mois de fonctionnement de nos systèmes Antitartre, le responsable hydraulique nous a témoigné que les améliorations suivantes se sont ressenties :

  • L’échange thermique dans le réseau de circulation
  • Amélioration du débit réseau échangeur
  • Réduction des coûts de maintenance et exploitation
  • Economie d’énergie
  • Suppression des produits chimiques